. ,
Search
Section
Keyword
Physicians Posts
Posts' Comments
  • EN tous cas dans le réel, effets secondaires mal ou non répertoriés et rechutes sont légion. Peut être pouvons dire que, si des risques graves ont pu peut être évités - qui l’ont finalement été semble t’il  pour bien des patients traités - cela n’est pas la panacée universelle comme on semble presque le suggérer. Disons qu’il a été fait pour le mieux sinon le moins mal( cela reste à démontrer) dans l’état de panique générale dans laquelle bien des pays  ont été plongés. De plus il n’est pas compréhensible que , alors que l’on commence à préconiser le vaccin pour les enfants,  il ne leur soit pas proposé au moins les vaccins ancien modèle type nolvavax où valvena dont on se garde semble t’il bien de parler ou de proposer l’usage pour les réticents au vaccin ou aux enfants que l’on veut  maintenant de manière répétitive entraîner dans cette course  dont on ne sait pas véritablement encore l’impact veritable. Mais peut être suis je là encore mal informée ou trop prudente- et je ne demande ici qu’à lire des études solides  concernant ce problème des effets à court terme et à moyen terme.                                     De plus, si l’on veut parler risques prévisibles,  si j’ai bien compris ces  vaccins ancien modèle ne seraient pas valables après 60 ans et pas administrables après les thérapies géniques ( vaccins arn)  utilisés jusqu’à présent? Le flou artistique et le silence qui entoure ces approches utilisées dans d’autres pays ne peut que poser question. Ils interrogent aussi le médecin que je suis surtout lorsque je me trouve confrontée à des gens qui refusent les approches imposées et accepteraient sans doute les vaccins ancien modèle. Ils ont été pour bien d’entre eux au pont  de démissionner ou de quitter leur travail quitte à être dans la précarité pour ne pas obéir à une injonction insupportable à divers niveaux pour eux. Cela fait partie des effets secondaires non répertoriés donc tout en étant pas anti vaccins je tache comme vous de rester tête froide face à des papiers trop élogieux et éloignés de la réalité du terrain.. l’on nous a trop raconté de sornettes ou de propos contradictoires. Il aurait sans doute été préférable de dire à tous : nous tâchons de faire pour le mieux’ que de nier certaines évidences dont nous voyons l’impact chaque jour en tele d’effets secondaires mal ou peu répertoriés finalement. La confiance des patients est maintenant assez écornée sur bien des points et bien des instances considérées comme  ´ scientifiques’ auront sans doute à se mordre les doigts un jour de cette absence de clarté ou de papelards sujets à caution en terme de rigueur scientifique justement. Osons aussi le dire, ne serait ce que par respect pour tous ceux qui s’en tirent mal en termes d’effets secondaires post vaccinaux tout autant que ceux vaccinés ou non en termes psychologiques et relationnels.

    • Expliquez moi en quoi la vaccination est "altruiste " ?? En sachant qu'être vacciné n'empêche pas d'attraper le virus et de le trimballer partout. Etre vacciné vous protège vous des formes graves si vous êtes un sujet à risque ( et vous expose aux effets secondaires inconnus d'un vaccin expérimental si vous êtes un sujet jeune en pleine forme ).Mais aucun effet sur les autres autour de vous....

      • Il est prouvé qu'une vaccination massive et réitérée n'a aucun effet freinateur sur l'épidémie. A l'échelon individuel, la vaccination n'empêche ni la contamination, ni le portage. La réduction du portage chez les vaccinés est sujette à débat, elle est apparemment faible voire nulle, le vaccin injecté n'induisant aucune immunité iG A. Donc l'argument selon lequel le médecin veut protéger sa patientèle est dogmatique et contraire à la science. Par ailleurs, la vaccination ARN est génératrices de complications dominées par des micro-occlusions vasculaires  de localisations variables. D'autres effets secondaires sont possibles et en cours d'évaluation. Le seul argument pour un comportement discriminatoire vis-à-vis de ses patients serait une réduction de la saturation des réanimations grâce à la vaccination  en cas de pic épidémique. Or, en l'état actuel de la situation, le virus a perdu de sa virulence, il n'y a plus de saturation hospitalière, et le vaccin est basé sur une souche de 2019. En conséquence, refuser d'accorder ses soins à des non vaccinés, ce jour, est un acte qui me semble contraire à la science, et moralement indigne de la profession de médecin. Bien entendu, si un vaccin très efficace et à très faible risque faisait ses preuves dans l'avenir, dans un contexte d'émergence d'un nouveau variant très agressif, je pourrais réviser ma position. Mais nous ne sommes absolument pas dans cette situation.

        • I respect every one, beside in a democratic country, any one is free to do what he wants, respecting the general laws. even in an emergency like the Covid period one. So, if respectful people what to be treated in my office, I feel free to refuse my intervention, free of any guilty feeling ( ad a medical doctore, that refuses a patient) because I know that many doctors , that do not have the vaccine themselves will be happy to have care of them.

          • I am a bit tired to explain more deep so I will be brief – the data we have and the things we know, the most recent papers about cumulative permanent health damage after multiple Covid infections together with our recently submitted work regarding likely life-long increased cardiovascular risks after covid show that in our devastating situation (that most yet don´t understand) and upcoming several covid waves our recent best bet is to vaccinate that lady again with a specific omicron booster maybe in a lower dose of mRNA like Pfizer. This is what I would do from what I know now, and I haven´t been much wrong in these matters since the beginning which with recent data gave me a bad sleep. We will see further data. Not the data regarding serious disease or symptomatic disease, but the cumulative health damage from repetitive Covid infections and how it is influenced by vaccines. Let´s hope for now it is influenced by the vaccines...

            • If we analyse vaccination and Covid19-incidence data from Germany (still substantial vaccination activity with mRNA-vaccines) and Israel, Sweden, Danmark or the Netherlands and especially look at the time of vaccination activity in the infection-wave it might be concluded that vaccination with mRNA-based vaccines at the time of high infection level in the population even boosters the infection wave. Therefore in our institution the use of mRNA-based vaccines at time of high infection level in our population is not allowed (mRNA-based vaccines are forbidden in our institution since January this year). So what is the reason for refusing patients behaving rationally. It is high time to evaluate what we are doing as physicians without dogmatism.


              • I have a 72-year-old patient who suffers from a severe paranoid psychosis three days after receiving the third dose of the Covid vaccine that requires hospitalization.  He had never had metal disorders before.  At 3 months he is back to normal.

                • tHet is zo wie zo ethisch oncorrect van niet-gevaccineerden zorg te weigeren, ook niet dringende zorg. Eh is maar één wettelijk verplicht vaccin tot op heden en dat is Polio; Voor de rest heeft de patiënt nog steeds het recht op vrije meningsuiting en zelfbeschikkingsrecht. 

                  • Yes, Sir anonymous !! I am Dr. Ibrik, I have a name, a surname, a photo, and a CV, but you do not have a name, you do not have a surname or a photo, and on top of that, you insinuate with your question! In my country, we call this a coward! I am a doctor with a 35-year professional career, I am paid by the hospital where I have worked for 31 years, I am a doctor who is a great defender of vaccines, which have saved humanity throughout its history, and continue to do so. We are where we are in this pandemic, thanks to vaccines, if you are from an anti-vaccine sect, you should say so clearly! being anti-vaccine at this point in the pandemic is being anything, but not a doctor!!! living on the front line for more than two years is to see clearly that at the present time, 90% of patients in intensive care units, currently, are non-vaccinated patients !!! this is the current reality, if now we can lead the life we are doing, almost normal, go to theaters, concerts etc... thanks to the vaccines... This is the reality dear anonymous! I don't need anyone else to pay me to say that!!!!

                    • To date, there is no covid vaccine that produces sterile immunity, unlike, for example, measles vaccine or tetanus vaccine  This means that despite vaccination, I can still fall ill with covid, I can keep pathogens in my body and also I can  excrete them and infect others with them. 

                      So: What is the benefit of such a vaccination? 

                      • You could wait for next vaccine based on new Omicron variations,probabily on autumn or early winter

                        • Nous N’y comprenons plus rien. Le nolvavax a reçu l’aval et qqs 10000 doses auraient été commandées et administrées dans la plus grande discrétion.. Vaccin ancien modèle comme le valvena il serait vaccin pfizer. Le valvena du meme style et produit nantais et autrichien il était annoncé pour fin avril puis déclaré indésirable en Europe..  ces deux vaccins ne seraient que pour gens de moins de 50 ans… nous pouvons nous demander pourquoi. Ils ne pourraient être administrés après ceux à Arn. Les non vaccinés accepteraient de les recevoir . Le flou artistique dépend sans doute des enjeuxéconomiques. Y a t’il des éléments pour comprendre mieux ? Merci d’avance clarifier ce 

                          • Refus de soins: pure folie.

                            Sachant que les non vax sont souvent atteint maintenant pas le contact de multi-vaccinés, eux même contaminés par d'autres multi- vaccinés, refuser les non vax serait plutôt pour les protéger, eux. Mais cette position de refus de patients quels qu'ils soient s'apparente au refus de soins et mise en danger de la vie d'autrui,  ce qui est condamnable.

                            Arrêtons la psychovidose et soignons.


                            • Comment est-il possible d'avoir encore des comportements aussi indécents de la part de confrères? Plus d'un an après le début de la vaccination, nos connaissances sont suffisantes pour savoir que les vaccins ne protègent absolument pas de la propagation du virus et qu'ils induisent des effets secondaires parfois dramatiques ...( Dans ma pratique quotidienne, chaque jour des patients me rapportent regretter amèrement d'avoir choisi d'être vaccinés). De plus, une grosse partie de la population mondiale a été contaminée et possèdent certainement des IgA sécrétoires dans les voies aériennes... très probablement  plus protecteurs que l'immunité vaccinale (d'autant plus si c'est une immunité contre une souche vielle de 2 ans que plus personne ne sera amené à rencontrer). J'espère sincèrement qu'un jour ces confrères seront sanctionnés à la hauteur de leur irrespect pour le serment qu'ils ont prêté.

                              • See the article in the recent BMJ, vaccinated people are more likely to be hospitalized with COVID than non vaccinated patients. Also Canada and UK have started to pay out for vaccine induced clots and neurology disorders as defined by autopsy and specialist panels.  Agree with Roger Price below re infectiousness of vaccine patients. I would not want to be treated by a Dr who is so dumb they don't keep up!!

                                Magazines Posts

                                Close